Voyage dans le Japon d’il y a 350 ans
Le Kishimojin-dō de Zōshigaya désigné bien culturel important

En juillet 2016, le Kishimojin-dō de Zōshigaya a été désigné « bien culturel important *» du Japon.

Le Kishimojin-dō, dédié à la divinité Kishimojin protectrice des accouchements sans complication et de l’enfance, est le symbole de Zōshigaya, quartier paisible et d’allure traditionnelle où roulent encore les tramways. À l’ombre des ormes keyaki, le chemin pavé de pierres qui mène au Kishimojin-dō contraste agréablement avec le tumulte de la grande ville. En pénétrant dans l’enceinte recouverte d’arbres, dont un abricotier d’argent (Ginkgo biloba) sept fois centenaire, le visiteur se trouve plongé dans une atmosphère digne d’un voyage à travers le temps.

Dans le Honden (bâtiment principal), on peut observer ici et là les fines parures et les techniques architecturales traditionnelles déployées par les artisans d’Edo (l’actuelle Tokyo).

La fondation du Kishimojin-dō remonte cette année à 350 ans. Venez visiter la plus ancienne construction en bois de Toshima-ku, jalousement protégée par les habitants locaux jusqu’à nos jours. Peut-être y sentirez-vous la présence de l’âme traditionnelle du Japon, telle qu’elle se perpétue à travers les âges.

* Biens culturels importants : il s’agit de biens désignés par le gouvernement, parmi les biens culturels corporels du Japon (bâtiments, objets d’art, etc.) d’une grande valeur historique ou artistique.